Colloque : The Contribution of Artistic Genres to the Construction of the Dutch Golden Age (Haarlem, 6-7 juin 2019)

The Contribution of Artistic Genres to the Construction of the Dutch Golden Age
Second colloque du programme de recherche :  “Un siècle d’Or? Repenser la peinture hollandaise du XVIIe siècle”, Université de Genève

Organisateurs :
Susanne Bartels, Jan Blanc, Léonie Marquaille, Marije Osnabrugge, Léonard Pouy

Haarlem, Frans Halsmuseum, 6 & 7 juin 2019

Inscriptions (jusqu’au 30 mai) :
https://forms.gle/AxUiY3qVgGDQX8pL6

Programme

6 juin, 2019 :

09:15 accueil

Session I : Introduction to Artistic Genres (modér. Elmer Kolfin)

09:30 Jan BLANC (University of Geneva) : On artistic genres in the seventeenth-century Dutch Republic: definitions, taxinomies, hierarchies​

09:50 Weixuan LI (University of Amsterdam / Huygens-ING Institute, The Hague) : Comprehending the concepts of genre and specialization in the eyes of seventeenth-century connoisseurs: a digital approach

10:10 Tijana ZAKULA (University of Utrecht) : From genre scenes à l’antique to genre sérieux: the contribution of Gerard de Lairesse

10:30 discussion

11:00 pause

Session II : Artistic Genres and the Artist (modér. : Léonard Pouy)

11:30 Susanne BARTELS (University of Geneva / RKD, The Hague) : Guns and roses: versatility and fluidity in the oeuvre of Jacques de Gheyn

11:50 Edwin BUIJSEN (Mauritshuis / RKD, The Hague) : From all-rounder to ‘niche genre’ painter: the artistic development of Adriaen van de Venne

12:10 discussion​

12:40 Introduction to the permanent collection of the Frans Halsmuseum by Marrigje Rikken (Head of Collections Frans Halsmuseum)

12.50 déjeuner

Session III : Artistic Genres and Society I (modér. : Angela Jager)

14:30 Norbert MIDDELKOOP (Amsterdam Museum, Amsterdam) : The corporate group portrait and the notion of genre​

14:50 Léonard POUY (Sorbonne University, Paris / University of Geneva) : The Guardroom Scene as Self-Representation

15:10 Tabea SCHINDLER (University of Bern) : The Development of Oriental Tronies by the Rembrandt Circle and its Role in the Construction of the Dutch Golden Age

15:30 discussion

16:00 visite du musée

7 juin, 2019​

Session IV : Artistic Genres and Society II (modér. : Marije Osnabrugge)​

9:15 V.E. MANDRIJ (University of Konstanz) : Otto Marseus van Schrieck and the sottobosco paintings: a hybrid genre depicting another Dutch Golden Age

9:35 Jessie Wei-Hsuan CHEN (University of Utrecht) : Picturing Flowers as a Genre: Constructing the Culture of Collecting Nature in the Dutch Golden Age​

9:55 discussion​

10:30 pause

Session V : Artistic Genres : The Bambocciata (modér. : Susanne Bartels)

11:00 Suzanne BAVAREZ (ENS ULM/EPHE, Paris) : The Bambocciata: investigating a “would-be genre”

11:20 Jennifer RABE (University of Bern) : “Soggetti vili, popolari”: Bambocciata as a Fatal Genre

11:40 discussion​

12:10 déjeuner​

Session VI : Hybridity (modér. : Léonie Marquaille)

13:50 Helen HILLYARD (Dulwich Picture Gallery) : The Hybrid Genre: Pieter Saenredam’s ‘Perspectives’​

14:10 Carole FONTICELLI (Sorbonne University, Paris) : Woman, saint, example and allegory: the different faces of Mary Magdalene in seventeenth-century Dutch painting

14:30 discussion

15:00 pause

Session VII : Affects and Effects (modér. : Jan Blanc)

15:20 Lizzie MARX (University of Cambridge / Rijksmuseum, Amsterdam) : Smelling the Dutch Golden Age Through Artistic Genres

15:40 Stephanie DICKEY (Queen’s University, Kingston) : The Iconography of Pain in the Work of Rembrandt and his Contemporaries: A Case Study in the Fluidity of Genre Categories

16:00 discussion

17:00 Conclusion / Cocktail

Lancement du site internet “Les plats pays”

Les plats pays est un site web de l’institution culturelle flamando-néerlandaise Ons Erfdeel vzw. Il présente dans leur contexte les arts, la langue, l’histoire, la littérature et les développements sociaux des Plats Pays.

Historique
En 1957, Jozef Deleu fonde la revue Ons Erfdeel. Vu le succès de cette publication, il s’avère nécessaire à la fin des années soixante du siècle dernier d’amorcer un virage plus professionnel. Dès lors, en 1970, la Stichting Ons Erfdeel voit le jour. Cette institution culturelle est totalement indépendante sur le plan philosophique et politique et obtient une agréation légale, tant aux Pays-Bas qu’en Flandre.

En juin 1972, Stichting Ons Erfdeel crée la revue en langue française Septentrion, suivie en 1976 des annales bilingues De Franse Nederlanden/Les Pays-Bas Français. En 1993 paraît le premier numéro des annales en langue anglaise The Low Countries.

L’institution édite en outre de nombreux livres en plusieurs langues sur des aspects de la culture des Pays-Bas et de Flandre.

La gestion financière et l’infrastructure matérielle de Ons Erfdeel sont séparées des activités rédactionnelles. Le lien entre la gestion de l’institution et les rédactions des publications est assuré par l’administrateur-délégué, qui est également le rédacteur en chef de l’ensemble des publications. Jozef Deleu est administrateur-délégué et rédacteur en chef jusqu’au 30 avril 2002. Son successeur dans les deux fonctions est Luc Devoldere.

À partir de 2007, Ons Erfdeel vzw est présente sur internet. En premier lieu, les revues et annales disposent de leur propre blog sur lequel sont diffusés des communiqués qui suivent de près l’actualité culturelle des Pays-Bas et de Flandre. Dans la suite, des livrels sont également publiés, et il est possible de s’abonner à une version numérique des revues.

Le 1er avril 2019, Ons Erfdeel vzw inaugure trois sites web: www.de-lage-landen.com, www.les-plats-pays.com et www.the-low-countries.com. Ils informent le public quotidiennement sur la vie culturelle des Plats Pays.

 

Conférence : Les Provinces-Unies au 17e siècle (Louvre, 5 avril 2019)

Phare de l’Europe du 17e siècle, d’un point de vue économique, les Pays-Bas conquièrent alors leur indépendance politique et bâtissent une société sur un modèle nouveau. Mêlant l’idée d’égalité républicaine à celle d’enrichissement, insistant sur l’innovation technique tout en se tournant régulièrement vers une forme traditionnelle d’autorité incarnée par les princes d’Orange, instaurant une tolérance unique en Europe tout en développant un pouvoir patricien, la Hollande du temps est émaillée de paradoxes.
Les premiers « Entretiens » autour de ce « siècle d’or » – suivant une formule conçue par les Hollandais du 17e siècle eux-mêmes – s’attachent à identifier ces paradoxes, à les caractériser. Ces entretiens réunissant un conservateur du Louvre et un historien prennent la forme d’une mini-série documentaire. De nombreux exemples tirés des collections de peinture hollandaise du Louvre scandent les épisodes dont chacun est tourné dans les salles du musée parisien.
La projection en avant-première des trois premiers épisodes sera accompagnée des commentaires de Blaise Ducos, spécialiste de la peinture hollandaise, et François Souty, historien spécialiste de l’économie. Leurs deux points de vue complémentaires permettront au spectateur d’en apprendre davantage sur la culture hollandaise du 17e siècle et ainsi de mieux comprendre les œuvres du musée du Louvre.

Blaise Ducos est, depuis 2005, chargé de la peinture flamande et hollandaise des 17e et 18e siècles au musée du Louvre. Conservateur en chef du patrimoine, docteur en histoire de l’art, il a été le commissaire d’expositions consacrées notamment à Rembrandt, Rubens et Vermeer. Il est le co-commissaire de l’exposition « Rembrandt, Vermeer et le Siècle d’or hollandais », organisée en partenariat avec la Leiden Collection de New York – l’une des plus importantes collections particulières de peintures du Siècle d’or – et présentée au musée du Louvre Abou Dhabi jusqu’au 18 mai 2019.

François Souty est directeur départemental DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), expert national détaché auprès de la Commission Européenne. Professeur associé à l’université de La Rochelle, il est spécialiste d’histoire économique et d’histoire de l’expansion néerlandaise au Siècle d’or et au 18e siècle.

Informations pratiques
Lieu :  Auditorium du Louvre, sous la pyramide

Tarif D
8 €, plein
6 €, réduit
4 €, jeune (- de 26 ans) ; solidarité ; scolaire

Gratuit
– Adhérents Amis du Louvre Jeune ;
– Etudiants en art, histoire de l’art et architecture ;
– Personnel du ministère de la Culture et de la Communication ;
– Membres du Conseil International des Musées (ICOM).

Entrée libre dans la demi-heure précédant la manifestation, sur présentation d’un justificatif

DUTCH SPRING : Ouverture de la collection « École Hollandaise », L’aile récemment rénovée de la collection d’art hollandais des MRBAB (Bruxelles)

Voyagez à travers le siècle d’or hollandais et (re)découvrez des artistes tels que Frans Hals, Rembrandt van Rijn, Nicolaes Maes, Abraham Bloemaert, Jan van Goyen, Jacob van Ruisdael ou Pieter de Hooch. L’aile récemment rénovée de l’ « École hollandaise » accueille des portraits, paysages, scènes de genre et natures mortes, et offre un vaste panorama de cette période artistique fascinante.

Le XVIIe siècle a apporté aux Pays-Bas du Nord une ère de prospérité économique sans précédent. Pendant cet âge d’or, des villes comme Amsterdam, Utrecht, Haarlem et Leyde sont devenues de véritables centres d’innovation artistique.

La collection d’art hollandais des MRBAB de cette période est l’une des plus grandes et des plus belles qui soient conservées hors des Pays-Bas. Après la rénovation tant attendue des salles de l’École hollandaise, une centaine de chefs-d’œuvre réintègrent enfin la collection permanente du Musée Old Masters.

DUTCH SPRING

Parallèlement à  la réouverture de l’exceptionnelle collection permanente « École Hollandaise » et dans le cadre de l’année Rembrandt, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique présentent, au printemps 2019, deux expositions  temporaires consacrées aux talents néerlandais.  (Re)découvrez les grands peintres du siècle d’or hollandais, les portraits de famille peints par Frans Hals, et un cabinet qui présente les dessins les plus exquis du XVIIIème siècle !

[plus d’information]

Exposition : “Les portraits de Frans Hals, Une réunion de famille” (Bruxelles, 1er février – 19 mai 2019)

L’exposition rassemble, pour la première fois en plus de 200 ans, trois fragments du Portrait de la famille Van Campen du maître portraitiste Frans Hals (1582-1666), après que le tableau fut morcelé au début du XIXe siècle.

Lors de la restauration du tableau Trois enfants avec une voiture tirée par un bouc de Frans Hals de la collection des MRBAB, une théorie étonnante a pu être confirmée : l’œuvre faisait, à l’origine, partie d’un portrait de famille plus grand que Hals avait peint pour le marchand de tissus Gijsbert Van Campen. Deux autres parties du portrait ont été retrouvées au musée de Toledo (États-Unis) et dans une collection privée européenne.

Le chef-d’œuvre réunifié est présenté en dialogue avec les trois seuls autres portraits de famille réalisés par Frans Hals. Cette deuxième « réunion de famille » inédite, montre que l’artiste virtuose a également rompu avec les conventions traditionnelles de ce genre, posant ainsi de nouveaux jalons dans la peinture occidentale.

 

DUTCH SPRING

Parallèlement à  la réouverture de l’exceptionnelle collection permanente « École Hollandaise » et dans le cadre de l’année Rembrandt, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique présentent, au printemps 2019, deux expositions  temporaires consacrées aux talents néerlandais.  (Re)découvrez les grands peintres du siècle d’or hollandais, les portraits de famille peints par Frans Hals, et un cabinet qui présente les dessins les plus exquis du XVIIIème siècle !
[plus d’information]

Carnet des Amis de l'art nordique en France