Inauguration du projet LexArt – Words for art : The Rise of a Terminology (1600-1750) (Paris, DFK, 7 juin 2018, 14:30)

Le programme de recherche LexArt étudie le vocabulaire artistique tel qu’il s’élabore au XVIIe siècle, se diffuse au Nord des Alpes et se transforme au début du XVIIIe siècle en relation avec les pratiques artistiques.
Le but du projet LexArt est de proposer un instrument de travail nouveau à la fois réflexif et documentaire, conçu en trois volets :

  • Un volume théorique qui aborde les questions méthodologiques, thématiques et/ou transverses
  • Un dictionnaire de termes et de notions de peinture à l’époque moderne
  • Une base de données qui rassemble l’ensemble des citations et définitions relatives à 1200 termes dans chaque langue.

Cette présentation sera l’occasion de dévoiler le fonctionnement de la base de données et son intérêt pour ce qui concerne la théorie de l’art nordique.

Le projet LexArt est financé par l’Union Européenne dans le cadre du « Seventh Framework Program » et a réuni une équipe d’une dizaine de jeunes chercheurs européens soutenus par un comité scientifique international.

Intervenants

  • Michèle-Caroline Heck (professeur à l’université de Montpellier, porteur du projet)
  • Marije Osnabrugge (Postdoctoral Research Fellow, Université de Genève)
  • Aude Prigot (Chargée de recherche, Fondation Custodia)
  • Léonard Pouy (Ater, Université d’Aix-Marseille)

___

Informations pratiques

7 juin 2018 – 14h30

Centre allemand d’histoire de l’art – Hôtel Lully
45, rue des Petits Champs
F-75001 Paris

entrée libre

Colloque : Le Siècle d’or, un nouvel âge d’or ? Survivances d’un mythe dans les Provinces-Unies du XVIIe siècle (Genève, 31 mai-1er juin 2018)

Joachim Wtewael, L’Âge d’or, 1605, huile sur cuivre, 22,5 x 30,5 cm, New York, The Metropolitan Museum of Art, inv. 1993.333.

Le Siècle d’or, un nouvel âge d’or ?
Survivances d’un mythe dans les Provinces-Unies du XVIIe siècle

La notion néerlandaise de « siècle d’or » (gulden ou gouden eeuw), apparue durant la deuxième moitié du xvie siècle, intéresse par son ambiguïté. Elle désigne d’abord l’« âge d’or » décrite par les auteurs grecs et latins, cette humanité mythique des premiers temps qui aurait vécu sous la protection de Saturne, dans la paix et le bonheur, et en harmonie avec la nature.
Mais cette notion est également utilisée par les Néerlandais eux-mêmes pour qualifier la société à laquelle ils appartiennent – ou souhaitent appartenir –, après l’indépendance des Provinces-Unies, conquise aux dépens de l’Espagne.
Modèle d’une société idéale qu’il s’agit de faire revivre, de réactiver, voire de réinventer, l’«âge d’or » apparaît ainsi comme l’un des mythes fondateurs du « siècle d’or » naissant, dont les différentes facettes seront explorées au cours de ce colloque international et interdisciplinaire.
Ce colloque est le premier d’une série de journées d’étude organisées dans le cadre du projet «Un Siècle d’Or ? Repenser la peinture hollandaise du xviie siècle », dirigée par le prof. Jan Blanc et financé par le Fonds national de la recherche scientifique (2017-2021).

JEUDI 31 MAI
8h30 ACCUEIL
9h Jan Blanc, Université de Genève
Le siècle d’or hollandais : une modernité paradoxale

I. Mythes / Myths
9h30 Liza Méry Spector, Université de Poitiers
D’Hésiode à Ovide: le mythe de l’Âge d’or dans l’Antiquité gréco-romaine
10h PAUSE
10h30 Jeroen Jansen, Universiteit van Amsterdam
The very oldest and best poets. Originality in Dutch Golden Age poetics
11h Céline Bohnert, Université de Reims
L’âge d’or ovidien au XVIIe siècle: textes, commentaires et gravures
11h30 DISCUSSION
12h DÉJEUNER

II. Temps / Times
1. Aetas aurea et gulden eeuw au début du xviie
siècle / Aetas aurea and gulden eeuw in early 17th century
14h Ralph Dekoninck, Université de Louvain
Concordia Mundi. La quête iréniste d’Otto van Veen entre passé et présent
14h30 Saskia Cohen-Willner, Universiteit van Amsterdam
Karel van Mander and the invention of the Golden Age
15h DISCUSSION
15h30 PAUSE

2. Nostalgies et utopies / Nostalgia and utopias
16h Maria Aresin, Kunsthistorisches Institut in Florenz
From Peace to Pain: the Four Ages of man as a historiographical model and as images.
16h30 Elinor Myara Kelif, CNRS–Centre André Chastel–LabEx EHNE
«Iustitia et Pax osculatae sunt»: messianisme politique et âge d’or, de Dirck de Quade van Ravesteyn à Johan Wierix
17h DISCUSSION
18h FIN DE LA PREMIÈRE JOURNÉE

VENDREDI 1ER JUIN
8h30 ACCUEIL
III. Sociétés / Societies
3. Honneur et profit / Honour and profit
9h Judith Noorman, Universiteit van Amsterdam
«Eer voor goet» in 17th-century Dutch art and honour culture
9h30 Juliette Roding, Universiteit van Leiden
«Honour and profit» in 17th-century Dutch art and art theory
10h DISCUSSION
10h30 PAUSE
4. Identités et représentations / Identities and representations
11h Lotte Jensen, Radboud Universiteit Nijmegen
The Dutch Golden Age and the shaping of a Dutch sense of identity
11h30 DISCUSSION
12h DÉJEUNER

IV. Espaces / Spaces
5. Ici / Here
14h Marije Osnabrugge, Université de Genève
Localizing Dutch Italianate landscape painting: artistic practice and the formation of a sub-genre
14h30 Miriam Volmert, Universität Zürich
Creating Spaces for a Golden Age. Visions of Past and Present in the Dutch Vernacular Landscape
15h Stijn Bussels & Lorne Darnell, Universiteit van Leiden
Discourses on modern architecture, or how the Dutch created a sacred and native Golden Age
15h30 DISCUSSION
16h30 PAUSE

6. Là-bas / There
17h Sarah Walsh Mallory, New York University
Memory spaces and far away places: printed images of Dutch Mauritius, c. 1600
17h30 Maria Holtrop, Rijksmuseum Amsterdam
Aurea aetas, Golden Age or Age of Gold: different ways of looking at the Dutch seventeenth century
18h DISCUSSION
19h FIN DU COLLOQUE

ORGANISATION
Prof. Jan Blanc (UNIGE)
Léonie Marquaille (UNIL)
Susanne Bartels (UNIGE)
Marije Osnabrugge (UNIGE)

AIDE LOGISTIQUE
Léa Eigenmann, Constantin Favre, Jeanne Gressot, Léa Hernot, Clara May, Leïla Thomas, Maeva Velasquez

Expositions : De Delft à Desvres, 6 expositions partenaires dans les Hauts-de-France (avril-septembre 2018)

Carreau au soldat, Pays-Bas, ca 1640 13×13, Leuwarden, galerie Regts © Regts – Antique Tiles

Plusieurs musées de la région Hauts-de-France se sont associés pour organiser en 2018 six expositions, une dans chacune de leur structure, offrant ainsi aux visiteurs un parcours dans la région. De Delft à Desvres est un projet qui concerne tout un territoire, dont les frontières ont fluctué au gré de l’affrontement entre la France et les Pays-Bas espagnols puis autrichiens ; un projet qui illustre la rencontre des cultures flamande et picarde en terres françaises et belges ; un projet qui met en valeur une des richesses du patrimoine des Hauts-de-France : la faïence !
Du plat pays flamand aux collines vallonnées du Boulonnais, en passant par les terres audomaroises, six musées vous accueilleront pour vous raconter le merveilleux voyage des faïences et des motifs… Bateaux navigant sur les flots, personnages comiques, créatures mythologiques surprenantes, motifs géométriques colorés… Chaque exposition dévoilera un pan de la riche histoire des carreaux et autres pièces de faïence du nord de l’Europe, des majoliques hollandaises du 16e siècle aux productions du 19e siècle, sorties de manufactures implantées à Delft, à Desvres, à Gand où dans bien d’autres centres encore.

FIGURES SUR CARREAUX
Musée de l’hôtel Sandelin, Saint-Omer
25 avril > 29 juillet 2018

QUAND LES FAÏENCES SE FONT TABLEAUX
Musée de la céramique, Desvres
14 avril – 16 septembre 2018

AU-DELÀ DU DÉCOR : REGARDER LES CARREAUX COMME ON REGARDE UN TABLEAU
Musée des Augustins, Hazebrouck
14 avril – 16 septembre 2018

LES OUTILS DES DÉCORATEURS DE FAÏENCE
Site du Steenmeulen, Terdeghem
1er avril > 30 sept. 2018

L’ODYSSÉE DU CARREAU, DE LA MÉDITERRANÉE À LA MER DU NORD
Musée Benoît-De-Puydt, Bailleul
4 avril > 7 octobre 2018

UNE CONTRIBUTION ORIGINALE EN FLANDRE DANS L’HISTOIRE DE LA FAÏENCE
Musée de la vie frontalière, Godewaersvelde
1er avril > 31 oct. 2018

Exposition : Entre Rubens et Van Dyck. Gaspar de Crayer, un peintre de Cour (Cassel, 30 juin – 4 novembre 2018)

Gaspar de Crayer Le Martyre de saint Catherine ca. 1622. Huile sur toile Grenoble, Musée des Beaux-Arts © Ville de Grenoble / Musée de Grenoble – J-L. Lacroix.

Entre Rubens et Van Dyck. Gaspar de Crayer, un peintre de Cour
Cassel, musée de Flandre
Du samedi 30 juin au dimanche 4 novembre 2018

Gaspar de Crayer né à Anvers en 1584 et mort à Gand en 1669 fut considéré comme un artiste éminent… avant d’être oublié par le XIXe siècle. Son style pourtant fut comparé par Cornelis de Bie à la splendeur picturale de Rubens et à l’extrême distinction de Van Dyck. L’exposition témoignera de son talent en présentant des œuvres issues de collections prestigieuses. Pour la première fois, on pourra admirer le Portrait de Philippe IV d’Espagne du Metropolitan Museum de New York aux côtés de celui du Palacio de Viana à Madrid.

Ouverture de La Maison Snijders & Rockox à Anvers.

Nicolaas Rockox (Anvers 1560–1640) et Frans Snijders (1579–1657) étaient deux figures emblématiques de la ville d’Antwerpen à l’époque baroque. Tous deux ont marqué de leur empreinte la vie culturelle et sociale de leur ville, Rockox comme bourgmestre et Snijders en tant que peintre animalier et de natures mortes. Pendant deux décennies, ils furent aussi voisins : ils habitaient dans deux demeures patriciennes adjacentes de la Keizerstraat.
La Maison Snijders&Rockox a ouvert ses portes le 24 février 2018. Le musée réunit deux les bâtiments historiques, restaurés avec soin, qui appartiennent tous deux au patrimoine de KBC. Le quotidien de leurs occupants du dix-septième siècle y est évoqué par des œuvres extraites des riches collections d’art du musée, complétées par des prêts de longue durée tirés des (réserves des) collections de musées belges (KMSKA, Musée Maagdenhuis, MAS, Vleeshuis, Maison Rubens, Musée Groeninge, MRBAB, Musée M), de musées étrangers (Musée de Flandre à Cassel, Museumslandschaft Hessen Kassel, Museum der bildenden Künste de Leipzig, Centraal Museum d’Utrecht, musée Liechtenstein de Vienne, le Prado à Madrid et la Frey-Näpflin Stiftung de Stans) ainsi que de collections particulières (notamment The Phoebus Foundation et le Musée de la loterie).

Hildegard Van de Velde, conservatrice : Hildegard.vandevelde@kbc.be
Patrick Wuytack, coordinateur communication : Patrick.wuytack@kbc.be

Musée Maison Snijders & Rockox
Keizerstraat 10 2000 Antwerpen
www.snijdersrockoxhuis.be

Carnet des Amis de l'art nordique en France