Exposition François Ier et l’art des Pays-Bas

FRANCOIS Ier ET L’ART DES PAYS-BAS
18 octobre 2017 – 15 janvier 2018
Paris, musée du Louvre, Hall Napoléon

Si le goût de François Ier pour l’art italien est bien connu et son mécénat essentiellement identifié à la création du foyer italianisant de Fontainebleau, son règne ne s’inscrit pas moins dans une tradition très vivace d’implantation en France d’artistes originaires des Pays-Bas.
Les plus connus d’entre ces artistes du Nord actifs en France sous son règne, Jean Clouet et Corneille de La Haye dit Corneille de Lyon se spécialisèrent dans le portrait.
L’exposition rassemble exceptionnellement l’oeuvre peinte de Jean Clouet (seule une vingtaine de panneaux sont attestés de la main de l’artiste), ainsi que quelques rares de ses dessins préparatoires, pris sur le vif.
Tant à Paris que dans les foyers normands, picards, champenois et bourguignons, s’est largement épanouie, dans l’art du manuscrit enluminé et dans la peinture religieuse une vague d’influences septentrionales (d’Anvers, Bruxelles, Leyden ou Haarlem).
Les recherches récentes ont peu à peu révélées des artistes injustement tombés dans l’oubli : entre autres Godefroy le Batave, Noël Bellemare, Grégoire Guérard, Batholomeus Pons se sont illustrés dans des techniques aussi diverses que l’enluminure, la peinture, le vitrail, la tapisserie, la sculpture.
Le roi acheta par ailleurs abondamment des tapisseries, des pièces d’orfèvrerie et des tableaux flamands.
L’exposition fait ainsi ressurgir tout un pan méconnu de la Renaissance française et se propose d’en explorer la variété, les extravagances et la monumentalité.

Commissariat : Cécile Scailliérez, département des Peintures, musée du Louvre.

Un cycle de conférences autour de François 1er aura lieu les 16 novembre, 23 novembre et 7 décembre.